Au départ du Prix Biraben, seize concurrents âgés de 4 ans et plus s'affrontent sur le mile de Bordeaux- Le Bouscat, jeudi 14 octobre. Parmi eux, Barricado semble détenir une bonne chance. Dans cette épreuve ouverte, de nombreux chevaux ont également le droit de viser la victoire.

Jeudi 14, Bordeaux-Le Bouscat. Malgré son numéro 15 dans les stalles de départ, Barricado (5), présenté par Patrick Montfort et monté par Olivier Peslier, dispose d'une belle chance de figurer dans la combinaison du Prix Biraben (D-4AP-1.600 mètres). A son aise sur la distance, le fils d'Anabaa a signé ses trois succès français - il s'était produit en Angleterre en début de carrière - sur 1.600 mètres. Barricado est capable de se mettre en jambes rapidement, et l'on peut compter sur la maestria de son jockey, pour le placer en bonne position dès les premiers mètres de ce gros handicap. En dernier lieu à Maisons-Laffitte, le 5 ans a très bien figuré - 3e - derrière des éléments comme l'allemand Glad Eagle ou encore le chevronné Le Roi Mage, et s'ils venaient à courir jeudi, ces derniers recueilleraient de nombreux suffrages. Au sujet de son protégé, le professionnel mayennais déclare à notre collaborateur Bruno Raucourt : " Il a très bien couru à Maisons-Laffitte, et nous l'avons préservé en vue de ce quinté bordelais. Il commence à trouer un poids plus intéressant et je suis en droit d'en attendre une confirmation."

Jugé digne de participer au Prix de Guiche (gr.3) l'an dernier, Lando Junior (2) reste sur un plaisant succès acquis à Lyon-Parilly et lorsque ce pensionnaire de Xavier Nakkachdji s'est déplacé en province (hormis Deauville, qui est un hippodrome de première catégorie), il a pris une deuxième place et a fait mouche à deux reprises, en trois tentatives. Confié à Ioritz Mendizabal et présenté par l'habile Christophe Ferland, Sanaudou (3) vient de s'imposer à Toulouse et s'il apprécie les conditions de course, il devrait tirer son épingle du jeu. Le mentor du fils de Sendawar déclare à Jean Lesbordes : " Dès qu'il est sur son terrain, il se montre régulier car il n'apprécie pas le terrain trop souple."

En deux tentatives au Bouscat, Spain Blues (11) compte deux places de dauphin et à Mont-de-Marsan, il reste sur une cinquième place qu'il convient d'effacer. L'élève de Xavier Thomas Demeaulte affrontait ce jou-là des chevaux comme Blind Shaft ou encore Ma Préférence. Titulaire d'un succès et de deux accessits d'honneur dans les gros handicaps, il a évidemment la pointure d'un tel événement et sera à surveiller de près. Chalusset (8)a couru avec Sanaudou et on remarquera qu'il compte trois succès et une deuxième place en cinq sorties, sur cet anneau bordelais. Attention à lui, il pourrait semer le trouble. Dear Maria (6) n'a pu s'exprimer le 21 septembre dans un quinté mansonnien et doit être reprise, car elle disposait d'évidentes ressources. Confiée à Stéphane Pasquier, elle est lauréate d'un gros handicap en terrain très souple l'an passé, à Fontainebleau en fin de saison, et sa candidature retient l'attention. Aimant prendre la directions des opérations, Desert Cry (1) peut les emmener loin et malgré son poids de 60 kgs, ce pensionnaire de Giuseppe Botti reste compétitif. Il serait très risqué de l'écarter.