Rentré au pays la semaine dernière, il nous a fait part de son séjour australien.Tout comme Mahess Khoody, Brandon Louis avait été choisi pour suivre un stage de deux mois en Australie, suite à la dernière visite chez nous de John Claite qui exerce comme Riding Master en Australie. Rentré au pays la semaine dernière, il nous a fait part de son séjour australien.

Avant d’aborder le sujet, Brandon Louis a tenu à remercier le MTC, plus particulièrement MM. Khalid Rawat et Jean Marc Halbwachs tout comme le Riding Master Philippe Aumaître qui lui ont permis de suivre un stage en Australie sous la supervision de John Claite.

Parlant de sa performance en terre australienne, il dira qu’il y a vécu une expérience enrichissante. Outre un palmarès satisfaisant de 6 victoires et 17 placés en 47 montes, il a eu l’occasion de monter sur huit différents hippodromes, chacun ayant ses spécificités. Ce qui lui a surtout fait plaisir lors de ses six victoires, c’est que toutes ont été remportées sur des chevaux qu’il a découverts en course.

Un stage en Australie n’est pas de tout repos, selon Brandon Louis. Dès 03h30 du matin, il est déjà sur pied pour faire certains travaux à l’écurie. Par la suite, il mène les chevaux vers la piste d’entraînement, les sellent et les fait travailler.

Une fois ces activités terminées, il retourne à l’écurie où d’autres travaux l’attendent. Après un petit repos, direction l’Académie pour des cours théoriques et pratiques sur le cheval mécanique afin d’améliorer le niveau de son fitness. Le tout sous la supervision de John Claite. Dans l’après-midi, il fait un nouveau détour à l’écurie pour terminer sa journée à 19h00.

Pour avoir déjà monté en Malaisie et en Nouvelle Calédonie, il s’est rapidement adapté à la vie australienne. Il n’a pas non plus eu des problèmes d’adaptation en piste car il a déjà eu une certaine expérience à ce niveau en pilotant les chevaux de l’Ecurie Gujadhur à l’entraînement.

Il a été tellement impressionné par son stage en Australie qu’il se dit prêt à tenter une nouvelle expérience si l’opportunité se présentait à nouveau.