Les élections d’Administrateurs du MTC, tenues cet après-midi lors de l’Assemblée Générale Annuelle du Club dans le sillage de l’expiration du mandat de Edgar Jullienne Jr et du Président sortant, Jean Noel Fayolle, ont souri à Denis Doger de Spéville et Rajesh Servansing. Ceux-ci siègeront ainsi sur le Board des Administrateurs pour les 3 prochaines années.

Suite à l’annonce des résultats du scrutin, le nouveau Board s’est réuni et a élu Kamal Taposeea Président pour l’année en cours.

 

Les résultats détaillés de ces élections, ayant enregistré 404 votants et tenues sous la supervision du Office Of The Electoral Commissioner et d’un huissier de justice, sont :

Dr. Abdullah Atchia – 136 voix

Vinod Beeharee – 48 voix

Denis Doger de Spéville – 249 voix

Jean Noël Fayolle – 129 voix

Anil Kumar Ramnarain – 25 voix

Locknath (Rajesh) Servansing – 221 voix.

 

Le nouveau Board du MTC est ainsi composé de Paul France Tennant, Kamal Taposeea (Président), Franz Merven, Mukesh Balgobin, Denis Doger de Spéville et Rajesh Servansing.

Dans une déclaration à chaud à la presse, le nouveau Président du MTC, Kamal Taposeea, devait dire :

‘‘Je suis heureux et honoré d’avoir été élu Président par mes pairs Administrateurs. Président c’est quoi ? Président c’est le porte-parole du Board avec le soutien du Board. Nous tiendrons des conférences de presse régulièrement. On va tâter le pouls pour voir où on en est et ce qu’on peut faire de mieux. On a besoin du feedback du turfiste car nous on sait déjà ce qu’on doit faire de notre côté. Je salue les membres qui ont participé bénévolement ces derniers temps, comme MM. Madhow, Padayachy et Ochit, pour nous aider dans différents domaines. Cela dit, il y a encore du chemin à faire et ce n’est qu’à la fin de mon mandat qu’on saura si j’ai fait du bon boulot ou pas. Je remercie mes confrères du Board en compagnie desquels on a fait un serment solennel de travailler en sérénité et en étroite collaboration. Nous sommes mandatés par les membres pour gérer et ‘‘deliver the goods’’, et c’est ce qu’on compte faire.’’

Plus tôt durant l’après-midi, des items à l’ordre du jour de cette Assemblée Générale, c’est le rapport du Président sortant, Jean Noel Fayolle, pour l’année écoulée, qui a retenu l’attention. Le voici dans son intégralité :

 

"Chers Membres du MTC,

Mesdames, Messieurs,

Au nom du Board des Administrateurs, j’ai le plaisir et le privilège de vous présenter le bilan du Mauritius Turf Club pour l’année 2017, année pendant laquelle j’ai assuré la Présidence à partir du mois de décembre à ce jour.

Tradition oblige, mettons-nous debout pour observer une minute de silence à la mémoire de ceux qui nous ont quittés cette année, nommément Paul Maingard de la Ville-ès-Offran, Jacques Robert, Paul Lavoipierre, Gilbert Rey ainsi que le Docteur Christian Bourdet, ex-vétérinaire officiel du MTC, et Michael Chen Chung, ex-juge au pesage.

Je souhaite attirer votre attention sur l’article à propos des élections aux MTC, paru dans le Week-End en date du 25 février, prêtant à confusion. J’ai pris les mesures nécessaires afin qu’un rectificatif soit publié sous peu. 

2017 a été une saison réussie car le bilan que je vais vous présenter est plus que satisfaisant compte tenu des contraintes auxquelles nous avons eu à faire face.

Toutefois, les doutes n’ont jamais laissé place à la panique et nous avons travaillé d’arrache-pied à tous les niveaux afin d’atteindre les objectifs fixés en début d’année, année qui a vu un nombre record d’importation de nouveaux chevaux. 

En effet, que serait le sport hippique sans l’apport des propriétaires ? Une fois encore, ces derniers, que nous remercions, ont fait un effort considérable en important 200 chevaux. Pour rappel, en 2016, il y avait 171 chevaux commandés. Avec ce nombre élevé de chevaux importés, nous avons eu un taux de participation bien plus élevé en 2017, soit une moyenne de 8.4 par course contre 7.9 en 2016.

Nous saluons l’Ecurie Gilbert Rousset, championne pour la sixième fois sans oublier que son entraîneur continue son ascension et compte à ce jour 809 victoires à son actif. Bravo donc à Gilbert Rousset ainsi qu’à toute son équipe.

Comment ne pas citer la performance exceptionnelle de l’Ecurie Ramapatee Gujadhur. Cette écurie a enlevé toutes les courses classiques 2017 commençant par Ready to Attack dans la Duchesse, Tandragee dans le Barbé, Enaad dans le Maiden et finalement Ready to Attack dans la Coupe d’Or. Ce même Ready to Attack a été sacré Cheval Champion 2017. Nos félicitations à toute l’équipe qui a réalisé cet exploit.

 

Les gagnants des autres championnats sont :

• Meilleur 3 ans cheval appartenant à l’Ecurie Jean Michel Henry: Oomph

• Meilleur 4 ans cheval appartenant à l’Ecurie R. Gujadhur: Hard Day’s Night

• Meilleur Sprinter cheval appartenant à l’Ecurie P.Merven: Beat The Retreat

• Meilleur Miler cheval appartenant à l’Ecurie S.Narang: Hillbrow

• Meilleur Stayer cheval appartenant à l’Ecurie R. Gujadhur: Solar Star

 

Il serait bon aussi de mentionner que depuis la deuxième guerre mondiale, c’est la 4e fois que deux jockeys se partagent la Cravache d’Or, prix décerné au jockey ayant obtenu le plus grand nombre de victoires durant l’année. Steven Arnold de l’Ecurie Ramapatee Gujadhur et Imran Chisty de l’Ecurie Merven ont obtenu 20 victoires chacun.

Duel intense également lors du Week-end international. Il a fallu avoir recours à la septième monte des jockeys pour départager le Sud-Africain Robbie Fradd et le jockey Brésilien Eliones H. Chaves, Robbie Fradd devançant son collègue brésilien par un tout petit point.

Et lors de ce rendez-vous, la Britannique Hayley Turner est entrée dans les annales comme étant la première femme jockey à avoir remporté une course professionnelle au Champ de Mars en s’imposant avec Tanjiro, entraîné par Preetam Daby.

 

Les efforts du MTC pour l’assainissement et le progrès des courses doivent être également soulignés.

• Le MTC a fait venir un professionnel australien pour deux mois, en l’occurrence John Zucal pour épauler nos Commissaires des Courses. A son départ, un autre australien, M. Gerard Bush du Hong Kong Jockey Club, a agi comme observateur au sein du Board des Commissaires des Courses pendant 2 autres semaines.

• La piste du Champ de Mars devenait un gros problème en temps pluvieux pour les jockeys et les chevaux. L’emploi à temps partiel d’un agronome d’expérience a permis d’obtenir une piste améliorée en 2017.

• La décision d’attribuer deux nouvelles écuries à MM. Amar Sewdyal et Preetam Daby s’est avérée bénéfique pour le sport hippique et je tiens à les féliciter car ils se sont très bien défendus. Nous allons continuer dans cette voie en accueillant un nouvel entraîneur en la personne de Praveen Nagadoo pour la saison 2018.

• Notre Chief Stipe Stéphane de Chalain et son assistant Samraj Mahadia de même que le starter Sébastien Poupard se sont rendus à Hong Kong au mois de janvier pour un stage de perfectionnement.

• Pour la première fois nous avons envoyé des apprentis-jockeys en Australie, notamment à l’Académie de Jockeys à Perth, à savoir Brandon Louis et Mahesh Khoody, cela pour une période de trois mois.

• A noter que sur les recommandations de M. John Zucal, la course des 1365m disparaîtra en raison de la difficulté des jockeys de placer leurs chevaux avant le tournant provoquant bien souvent des bousculades après le départ. Par ailleurs, des courses sur 1450m seront organisées afin de mieux préserver la piste au départ du 1400m.

• En revanche, nous retrouverons en 2018 la course des 1000m à la place de celle de 950m. Les travaux nécessaires pour réaménager la piste afin d’obtenir un départ en ligne droite sont en cours et devraient être terminés avant le début de la saison.

• Le MTC a aussi profité de l’expérience de John Zucal pour lui demander de revoir nos « Rules of Racing ». Il a déjà fait une ébauche des nouveaux règlements qui devraient entrer en vigueur en début de saison.

• Le MTC a institué les comités suivants qui lui ont permis de mieux gérer l’organisation de son activité hippique.

o Le comité de Bonne Gouvernance, présidé par Frantz Merven.

o Le comité Audit et Risks, présidé par Kamal Taposeea. Deux membres du Club, en l’occurrence MM. B. Padayachy et S. Ochit, experts en finances et comptabilité, ont été cooptés sur le comité.

o Le Racing Committee qui est sous la présidence de Frantz Merven.

o Le Licencing Committee, présidé par Paul France Tennant.

o Le Fixtures Committee, présidé par Khalid Rawat.

o Le Retired Race Horses Committee, présidé par Edgar Jullienne, qui pour la première fois a organisé une journée pour les chevaux retraités, récoltant au passage des dons de plus de Rs700,000. Merci à ceux qui y ont contribué.

o Le Sponsorship Committee, présidé par Kamal Taposeea et qui comprend également Anoop Madhow, a réalisé un exploit en frôlant la barre des Rs15m comme dotations; pratiquement toutes les journées ayant été sponsorisées.

 

En mon nom personnel et au nom du MTC, je félicite ces membres pour l’excellent travail accompli.

Je tiens aussi à mentionner que la firme Alentaris a été choisie pour trouver des candidats au poste de CEO. Quatre candidats ont été sélectionnés et interviewés, dont deux Mauriciens, une Française et un Australien. Nous avions choisi le candidat australien qui a finalement décliné notre offre, et nous poursuivons nos efforts pour recruter la personne adéquate.

Dans le but de mettre tous les atouts de notre côté, nous avons demandé à Me Clarel Benoît de nous préparer une structure pour la transformation du Club en Compagnie Limitée par Garantie, en s’inspirant du modèle du Hong-Kong Jockey Club et pour être en ligne avec les recommandations du rapport Parry.

La GRA épouse parfaitement cette idée et les membres seront convoqués pour la présentation de ce projet dès que le travail sera complété.

Dans cette optique, un comité nommé par le Board a travaillé sur certains amendements aux STATUTS dont, entre autres, le nombre de procurations par membre. Mais comme les Administrateurs ont considéré qu’il serait mieux de convertir le Club en Compagnie, il était inutile de poursuivre les amendements aux statuts, d’autant plus que le Registrar of Association avait pris près de 8 mois avant d’approuver les amendements précédents.

Avec l’éventuelle transformation du Club, de nouveaux STATUTS devront alors être préparés avec le concours d’un notaire.

Ce changement sera bénéfique aux membres du Club à bien des égards car il permettra de limiter la responsabilité de ces derniers en cas de catastrophe où les préjudices causés pourraient dépasser le montant des actifs du Club. Dans ce cas, les membres du Club seront tenus à dédommager les ayants-droits à partir de leurs propres biens.

Une telle situation ne pourrait survenir si le Club était structuré en tant que «Private Company Limited by Guarantee».

Passons maintenant aux choses moins réjouissantes. Avant même que la saison 2017 ne débute, nous avons eu à faire face à un litige qui date de 2016 concernant SMS Pariaz.

Un contrat a été fait sous les mêmes termes et conditions qu’en 2015 et qui comprenait une redevance de 4.5% sur le chiffre d’affaires (Betting) pour l’utilisation de nos programmes de courses, montant qui fut payé au MTC en 2015.

SMS Pariaz a refusé de signer le contrat de 2016 comprenant les mêmes conditions qu’en 2015 en insistant que sa redevance soit revue au même taux que les bookmakers off-course qui paient en moyenne 3.75%.

La proposition a été rejetée par le Board des Administrateurs et le contrat pour 2016 n’a pas été signé. Faisant fi de l’absence de contrat, SMS Pariaz a, malgré cela, continué ses opérations.

Le MTC a continué à facturer une redevance de 4.5% pour l’année 2016 mais nous avons cependant été réglés sur une base de 3.75%, que nous avons acceptée « under protest », considérant que SMS Pariaz est un ‘remote operator’, opérant à n’importe quelle heure, contrairement aux bookmakers off-course.

Le solde impayé au 31 décembre 2016 est de Rs5.9m et le cas est actuellement en cour.

A la suite de l’expérience de 2016 et au montant impayé, le MTC a décidé, avant la saison de 2017, de ne pas avoir de contrat avec SMS Pariaz. Pour contrecarrer les plans du MTC, ces derniers ont mis une injonction contre le Club afin qu’ils puissent opérer pour la saison 2017. La GRA s’est mêlée de l’affaire en organisant des réunions pour trouver une solution mais sans succès. La GRA a alors mis en place un « HOLISTIC REVIEW » commandité afin de revoir les redevances de tous les opérateurs de « betting » ; pendant ce temps SMS Pariaz paierait la même redevance qu’un off-course bookmaker. Cette directive a été contestée par le MTC par un JUDICIAL REVIEW et afin de ne pas affaiblir notre cas, nous avons refusé les paiements de SMS Pariaz vu qu’il n’y avait pas d’accord tacite. SMS Pariaz a donc déposé le montant des redevances de chaque journée dans un ‘Escrow Account’ en Cour Suprême, soit un montant de Rs21,2m pour la saison 2017.

Nous attendons sous peu le rapport du HOLISTIC REVIEW commandité par la GRA à la firme comptable BDO.

La façon dont PMU MORIS s’est implanté à Maurice en novembre dernier n’est certainement pas ce que le MTC souhaitait. Le MTC a écrit à France Galop et au PMU pour déplorer la façon de faire de PMU Partenaires et leur faire part de ses inquiétudes.

 

Parlons maintenant de la retransmission de nos courses à l’étranger où un accent particulier a été consenti en 2017 et où les premiers signaux enregistrés sont très positifs, cela avec l’apport de notre consultant britannique M. Brent Dolan. Merci à M. Gopal Gujadhur à qui nous devons la collaboration de cet expert, retraité de SIS.

 Nous avons noté un regain d’intérêt du marché sud-africain pour nos courses (+34%, ce qui représente +18% sur le Turnover et +16% avec la commission à 3.5%).

 Même si les résultats ont été quelque peu décevants, l’Ile de la Réunion a recommencé la diffusion et la prise de paris après une interruption de 3 ans. 

 Tout comme le PMU le fait depuis quelques années en France, TABCORP a retransmis les 2 journées de notre Week-end International sur le territoire australien et le montant des paris enregistrés pendant ce week-end est très encourageant. Les discussions sont en cours avec TABCORP pour que nos courses soient diffusées sur l’ensemble de la saison 2018.

 Les discussions sont également en cours avec Tote Pool UK et le Tote du Singapore Turf Club et nous espérons que la diffusion de nos courses et la prise de paris sur les totes des territoires de la Grande-Bretagne et de Singapour deviennent une réalité pendant la saison 2018.

 

D’autre part, le contrat liant le MTC à Phumulela depuis 2006 a été revu afin de protéger la diffusion des images produites par le MTC et l’augmentation des revenus générés par la prise de paris sur le tote et les bookmakers. Les principales modalités du nouveau contrat étant comme suit :

 L’augmentation du pourcentage perçu par le MTC sur les paris du Tote à 3.5% (au lieu de 3%).

 Restriction de l’exclusivité de Phumulela sur la région de l’Afrique Australe avec la possibilité d’opérer en dehors de cette région moyennant le consentement préalable du MTC.

 Différentiation des conditions régulant le tote et le fixed-odd betting (bookmakers).

 Introduction d’une clause permettant au MTC d’obtenir de PGE des rapports audités.

 

Dans ce même contexte, Satellite Information System (SIS), chargé de vendre les courses du MTC auprès des bookmakers on-line et retail UK, a finalisé un accord avec Bet365 en 2017.

Les revenus comparables pour la période 2016 ont d’ailleurs connu une progression et le chiffre d’affaires réalisé en 2017 a été de Rs3M pour la saison.

Un accord avec Ladbroke a également été conclu en fin d’année 2017 et les discussions avec William Hill, Skybets, Spin et Coral (Bookmakers online / outlet) sont en cours ainsi qu’avec les 2 bookmakers les plus importants du Sri Lanka.

Les accords conclus avec les opérateurs de Tote de ces différents pays aideront grandement le MTC à implémenter dans un bref délai le projet de Commingling (masse commune) une fois les autorisations nécessaires obtenues.

Le MTC a d’ailleurs déposé une demande de licence de Commingling auprès de la GRA en novembre 2017. Depuis, plusieurs rencontres entre le MTC et la GRA ont eu lieu et nous espérons que ce projet, crucial pour le Club, deviendra une réalité en 2018.

Suivant la promotion de nos courses, la prise de paris sur le marché international constitue un moyen simple et rapide d’augmenter les revenus du Club.

La qualité, l’intégrité, ainsi qu’un nombre de partants importants à chaque journée, sont des conditions indispensables à la réussite de cette promotion.

La qualité des images produites par le Studio du MTC est également un élément essentiel de cette réussite.

A ce titre, le MTC a consenti de gros investissements dans les équipements audiovisuels du Studio. L’objectif est de produire des images full HD en 2019 afin de produire des images aux normes internationales.

Autre dossier sur lequel nous avons beaucoup travaillé est celui de la pension pour tous les employés du Club et qui devrait être réglé incessamment. Un accord a été trouvé avec la Swan, avec le soutien de M. Bernard Yen de la firme AON HEWITT, pour que l’âge de la retraite passe de 60 à 65 ans et le transfert des employés du DB au DC Scheme. Nous avons travaillé en collaboration avec le FSC qui nous a demandé de faire chaque employé signer un nouveau formulaire stipulant la somme qu’il recevra sous le DC Scheme quand il prendra sa retraite.

Pour faire suite aux recommandations de AON HEWITT, le Club financera le plan à hauteur de Rs30.6m à travers un emprunt remboursable sur 10 ans et augmentera la contribution future des employés de façon à rattraper la différence de Rs15.3m. Les employés ne subiront aucune perte au moment de leur retraite.

Par ailleurs, le MTC a été sollicité pour apporter son aide à des enquêtes de l’ICAC et de la MRA dans le sillage des travaux de la commission d’enquête sur la drogue. Ces enquêtes nous ont amenés à établir des documents nous permettant de mieux filtrer les propriétaires.

Au risque de me répéter, je dirai que le MTC est partant dans tout ce qui touche au développement et à l’assainissement des courses. A tous les niveaux, nous avons misé sur la transparence, d’où notre totale collaboration avec les autorités.

 

Le  récapitulatif financier de la saison 2017 est comme suit :

• Le « Betting Turn Over » des bookmakers a augmenté de 14.6% par rapport à 2016 (Rs3.64 milliards en 2017 contre Rs3.17 milliards en 2016) tandis que celui des opérateurs de « Tote » a connu une croissance de 12% (Rs1.36 milliards en 2017 contre Rs1.21 milliards en 2016).

• La croissance du chiffre d’affaires du Club a augmenté de 11%  (Rs341m en 2017 contre Rs308m en 2016) soit un surplus de Rs33m.

• Les « Stakesmoney » aux écuries ont été augmentés de 8.2% (Rs87.5m en 2017 contre Rs80.9m en 2016).

• La subvention aux écuries est aussi en progression de 7% en 2017. (Rs49.8m contre Rs46.5m en 2016).

• Malgré la situation financière difficile vécue par le Club lors de ces dernières années, le MTC a terminé l’année avec un bilan encourageant, ce qui nous permet d’envisager une augmentation du ‘Stakesmoney’ de Rs10m en 2018, ainsi qu’une diminution de la charge des écuries pour le ‘track fee’ qui passera à Rs500 par cheval.

 

Par ailleurs, le litige avec la MRA sur la période 2011 – 2015 au sujet de la V.A.T a pu être réglé après négociation avec le ATDR panel de la MRA. Cela n’aura pas d’impact sur les comptes de 2017, une somme ayant déjà été provisionnée dans les dépenses en 2016.

Je félicite vivement notre Directeur Financier, Jérome Tuckmansing, pour le travail accompli dans la gestion financière du Club.

Je remercie chaleureusement tous les sponsors qui ont généreusement et spontanément aidé le Club. Une mention spéciale à Quantum qui a été notre principal sponsor pendant trois saisons et à Air Mauritius pour le patronage de notre Maiden Cup 2017.

Je voudrais remercier et féliciter tous ceux et celles qui ont soutenu le MTC en 2017 et qui ont contribué au bon déroulement de la saison hippique en souhaitant qu’ils en fassent autant cette année. J’évoque le personnel administratif, les Commissaires des Courses, les officiels, les entraîneurs, les palefreniers, les propriétaires et le public venu en très grand nombre cette année.

Mes remerciements vont aussi aux journalistes de la presse écrite et parlée pour leur couverture de la saison hippique de 2017.

Pour terminer, je félicite et remercie toute l’équipe des Administrateurs et collègues de travail pour leur dévouement. 

Pour ma part, j’ai servi mon Club pendant trois ans avec dévouement et passion. J’ai eu l’occasion de travailler avec mes collègues Administrateurs, mais aussi avec les membres du management tout en côtoyant les membres et les turfistes de tout bord. Je dois dire que cela a été une riche expérience, certes ‘demanding’ comme dirait l’anglais, mais qui en valait la peine, surtout quand on a à cœur le sport hippique et l’avenir du Club auquel j’appartiens. Les obstacles et les difficultés parsèmeront notre chemin, mais si nous nous unissons, si nous regardons tous dans la même direction et si nous travaillons de façon professionnelle, il n’y a aucune raison pour que nous ne réussissions pas. Le résultat financier de 2017 est la preuve concrète que nous avons les hommes et les compétences pour affronter l’avenir sereinement.

Longue vie au MTC !!''