Ashik Oogur réalise une très bonne saison en Nouvelle Calédonie. En effet, pas plus tard que dimanche dernier, il s’est offert une course de Groupe 1 sur tapis vert sur Crouma Du Cap, la Coupe Clarke, épreuve connue pour être la plus grande course dans ce pays.

« Je suis très content d’avoir pu remporter cette épreuve, même si elle est sur tapis vert. C’est un peu difficile de monter là-bas, surtout qu’il y a des jockeys avec plus d’expérience que moi. Toutefois, j’ai beaucoup de montes et, ainsi, je gagne plus d’expérience. »

A ce jour, Ashik Oogur compte 3 victoires en 15 montes.

A l’instar de Karis Teetan, Nooresh Juglall est en train de faire honneur à notre quadricolore. Si le premier le fait à Hong Kong, c’est à Singapour que le deuxième s’illustre sur une base régulière. Vendredi dernier, il a passé une des journées les plus fastes de sa carrière en remportant quatre courses, dont trois pour le compte de l’entraîneur Ricardo Le Grange.

Dès sa première monte, Nooresh Juglall a annoncé la couleur en s’imposant sur Berlinetta de l’entraîneur Young Keah Yong. Il a fait valoir sa force au finish en venant de l’arrière pour l’emporter.

Notre compatriote a porté son total de victoires à Singapour à 200 dans la 4e course. Cette fois, il a suivi de près sur Cadet, un cheval entraîné par Ricardo Le Grange, pour ensuite faire la différence en ligne droite.

Il a complété son hat-trick dans l’épreuve suivante en surmontant sa ligne extérieure sur Zac Ace pour dominer ses adversaires. Il a parachevé sa bonne moisson en signant une quatrième victoire dans la sixième course en réussissant un bout en bout gagnant sur Mokastar.

Après cet exploit, Nooresh Juglall, qui attend un heureux événement dans sa petite famille, n’a pas caché sa satisfaction en déclarant : “I’ve been waiting for a while for this second milestone. The first 100 came with Rafaello in the Group 3 race and I’ve got another 100 in Singapore with Cadet tonight. To get four is the icing on the cake! I’d like to dedicate this 200th win to my mum and dad back home, my wife, and of course, my new baby. I still have another three meetings before I fly out on August 18. So, hopefully, I can ride a few more winners before I go. There’ll be one more mouth to feed soon!”

Outre Nooresh Juglall, 2 autres cavaliers mauriciens se sont distingués en Extrême Orient. Palveer Mogun, qui exerce en Malaisie, a remporté une course sur Second Chance de l’entraîneur Stephen Cook. En Nouvelle Calédonie, Alvinio Roy a remporté un Groupe 3 sur Rushall.